VIE PRATIQUE

L’importance d’une trousse de secours de chantier8 min read

L’importance d’une trousse de secours de chantier

Sur le chantier, les risques d’accident sont plus nombreux : écrasement par chutes d’objets lourds, effondrement de murs, perforation avec des outils tranchants, brûlures chimiques, explosion de machines, projections de matières dans les yeux… Tout peut arriver !

De plus, les ouvriers manient des outils dangereux qui peuvent blesser à tout moment, surtout avec une mauvaise manipulation. En cas d’accident, les premiers soins se font très rapidement. Le but étant de stabiliser la blessure jusqu’à l’arrivée aux centres médicaux.

Les matériels de premiers soins doivent être disponibles avant même le début des travaux. De même, le sauveteur-secouriste de travail (SST) vérifie régulièrement ces équipements pour éviter les mauvaises surprises.

D’ailleurs, selon l’article R4224-14 du code de travail : « les lieux de travail sont équipés d’un matériel de premiers secours adapté à la nature des risques et facilement accessible ». Autrement dit, chaque chantier doit disposer de trousses de secours adaptées aux nombres d’employés et aux types d’accidents qui peuvent y survenir. Il est impératif que le lieu d’emplacement de la trousse soit marqué par des panneaux de signalisation (article R4224-23 du code de travail). De plus, chaque employé devrait pouvoir s’en servir en cas d’accident.

Les obligatoires à l’intérieur

Que ce soit à la maison, dans une voiture, ou sur un chantier, il est nécessaire d’avoir une trousse de premiers secours à proximité. Nul n’est à l’abri d’un accident. C’est la raison pour laquelle elle est obligatoire dans toutes professions. En effet, pour faire une bonne trousse, ci-après quelques éléments incontournables :

  • Le sérum physiologique : à utiliser pour rincer la plaie. Ainsi, on élimine les corps étrangers qui y sont introduits : grains de poussière, ciment, cailloux, débris de végétaux…
  • Des compresses stériles : afin de stopper les saignements
  • Des antiseptiques cutanés : à imbiber sur les compresses et à appliquer sur la peau afin de prévenir l’infection de la plaie
  • Des sparadraps : utilisés comme couverture des pansements. Ils sont conçus de manière hypoallergénique pour préserver les peaux sensibles
  • Des bandes extensibles pour couvrir la plaie
  • Des ciseaux à bouts ronds pour couper les compresses ou les sparadraps. De préférence, on utilise les ciseaux gradués
  • Une pince à échardes
  • Des gants stériles : utilisés lors de la manipulation des matériels stériles et pour éviter toute contamination ou transmission d’agents pathogènes par le contact avec la victime
  • Des mèches nasales hémostatiques : pour stopper les saignements du nez.
  • Des pansements gras pour les cas de brûlure.

La trousse de secours ne doit pas contenir de produits actifs comme les crèmes ou les pommades. Il ne faut pas non plus y mettre du coton ou toute autre sorte de médicaments.

Article connexe : Comment bien laver sa voiture ?

L’importance de la vérifier et de la recharger :

Au cours d’un accident grave, les produits doivent être disponibles de suite. On n’a pas le temps de les rechercher ou les examiner. Avec le manque de contrôle périodique, le contenu de la trousse peut être insuffisant ou devenir défectueux. Pour éviter ce genre d’incidents, les sauveteurs-secouristes de travail (SST) ont pour devoir de vérifier et de recharger régulièrement la trousse de secours (article 4224-17 du code de travail). Ils s’assurent que celle-ci est bien à sa place habituelle ; ils vérifient que la trousse est bien fermée et protégée de la chaleur et de la lumière. Les éléments à l’intérieur doivent toujours être en excellent état, ainsi qu’en quantité suffisante. Des contrôles se feront périodiquement pour vérifier la date de péremption, l’emballage et le nombre de produits entre autres. Si nécessaire, ils réapprovisionnent la trousse avec de nouveaux matériels.

En l’absence d’infirmiers ou de personnels médicaux au sein du chantier, c’est l’employeur ou le responsable de chantier qui, après l’avis d’un médecin de travail, prend les dispositions nécessaires pour assurer les premiers soins de secours (article 4224-16 du code de travail).

Ce que l’on peut y rajouter :

Les chantiers de BTP, de travaux forestiers ou d’espaces verts sont classés parmi les plus dangereux du métier. Les accidents peuvent aller d’une simple éraflure à une blessure grave qui peut menacer la vie du travailleur. En vue d’améliorer la sécurité, de rassurer les travailleurs et limiter au maximum les dégâts, le médecin du travail peut ajouter à la trousse de secours habituelle, d’autres éléments spécifiques. Ces derniers sont conformes aux risques encourus dans le chantier et aux dommages physiques possibles. Ce sont notamment :

  • Une pince à échardes avec une loupe adaptée. Elle est utilisée pour enlever les corps étrangers incrustés dans la plaie
  • Des dosettes pour lavages oculaires : en cas de projection de matières dans l’œil
  • Des écharpes triangulaires : afin de maintenir les membres luxés ou fracturés
  • Des masques de poche pour bouche à bouche
  • Des ciseaux qui peuvent couper les tissus
  • Un garrot pour comprimer la plaie ou les vaisseaux sanguins
  • Des pansements compressifs ou des coussins hémostatiques afin de contenir les hémorragies graves
  • Des dosettes de gel froid pour calmer les brûlures
  • Une couverture de survie ou isothermique pour maintenir la température corporelle de la victime
  • Une valise pour membre sectionné en cas d’amputation

En fait, la trousse de secours est composée des moyens les plus rapides de premiers soins. Aussi, une bonne connaissance des gestes de secouristes et d’utilisation des matériels est indispensable pour assurer ces soins. Le SST est un travailleur, particulièrement formé pour les exécuter. Il doit être capable de soigner les coupures, les brûlures, les entorses, les projections oculaires et faire des gestes de réanimations si nécessaire. Ses coordonnées (nom, localisation, numéro de téléphone) devraient se trouver sur la trousse ou à proximité. Il est préférable d’y mettre aussi le numéro de la police, des pompiers et des urgences également.

Si le chantier emploie plus de 20 personnes sur un délai de plus de 15 jours, une formation des employés concernant les premiers secours est obligatoire. Il faut habituer les employés à bien utiliser cette trousse, car un petit geste peut suffire à sauver une vie.

Récap de la trousse de secours de chantier idéale

La trousse de secours pour chantier doit être solide. Il est mieux qu’elle soit munie d’une poignée et ne soit pas trop lourde à porter. En général, elle est faite de matières résistantes et étanches. De préférence, elle est placée dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et accessible à tous. Quant au contenu, la liste minimum est celle qui a été énoncée plus tôt. Les éléments varient selon le type de chantier et les activités qui y sont faits. C’est au médecin de travail de trancher sur son contenu après une analyse des dangers sur le lieu de travail.

Sur notre site, nous mettons en vente différentes trousses de secours pour chantier. Elles sont élaborées à la main pour répondre aux obligations de la médecine de travail.

Il y a par exemple, la trousse de secours BTP pour 6 personnes. Dédiée pour les travaux de BTP, elle répond à toutes les exigences d’une bonne trousse de secours et convient tout à fait aux soins de 6 personnes. Tous les éléments obligatoires d’une trousse de secours y sont compris avec un surplus dans la qualité du produit. On y trouve des pansements adhésifs, un pansement compressif, une mèche hémostatique, des compresses individuelles stériles, des bandes extensibles, une paire de ciseaux graduée, du sérum physiologique, une pince à écharde en inox, et un rouleau de sparadrap sécable. Nous y avons ajouté un guide de secourisme, une couverture de survie, une écharpe triangulaire, des sutures adhésives, des épingles de sûreté, du gel arnica, de l’hydrogel pour brûlure, des compresses désinfectantes et des compresses apaisant les piqûres. Par rapport aux autres trousses, sa spécificité est qu’elle est compartimentée. À l’intérieur, il y a 4 pochettes individuelles pour faciliter la disposition des produits. Ainsi, ceux-ci sont plus faciles à prendre et à ranger. Imperméable à l’eau et facilement transportable, elle est disponible en 8 couleurs différentes.

Pour les chantiers qui présentent des risques de coupures de membres, nous proposons la valise membre sectionné. En attendant l’arrivée des secours, cette valise contient le nécessaire pour récupérer et garder le membre amputé tout en soulageant le sujet : une pochette pour main ou pour doigt sectionné, des packs froids instantanés de 250 g, une couverture de survie, un coussin hémostatique, des gants en vinyle, une écharpe triangulaire et en bonus, un guide de secourisme. Pour éviter toute confusion, les numéros de secours (police, pompier, urgences) y sont marqués en grands caractères. Cette valise est faite en plastique, résiste à l’eau et aux chocs. Il est à rappeler que ces produits sont livrés gratuitement avec une garantie de 1 an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *